» Le maquis Deroche et le maquis Césario » Les impressions personnelles des élèves
 
Ce qui a frappé les élèves...
Les impressions personnelles des élèves

 


-   Maud : » J’ai été contente de rencontrer ce résistant car cela m’ a permis de me faire une réelle idée de ce qu’ il a vécu. Ce qui m’a le plus surprise, c’est la façon dont il a repris la vie active après la guerre. De plus il s’est battu pendant 2 ans après la « Libération » puisque plusieurs endroits du front atlantique restaient encore occupés par les Allemands et résistaient aux alliés. Après sa participation aux maquis il s’est donc engagé dans l’armée régulière pour combattre à St-Nazaire. »

-   Gaëlle : « J’ai été contente de recevoir le résistant car c’est un peu grâce à lui si aujourd’hui nous pouvons vivre en totale liberté. En le rencontrant, j’ai découvert ce qu ‘il a vécu. J’ai trouvé surprenant qu’il se souvienne des noms des officiers et des différents hommes qui ont joué un rôle dans sa vie. Nous avons également appris l’existence d’un maquis très récemment découvert (celui de Chemillé), ce que je perçois comme un grand honneur. »

-   Steeve : « J’ai été ravi de cette rencontre, cet instant restera pour la plupart d’entre nous un très grand moment d’émotions. Beaucoup de choses m’ont frappé ou surpris dans son discours : il se rappelait très bien des différents noms des hommes qu’il avait pu rencontrer et il a eu une transition très facile dans la vie active après la guerre (il a pu retrouver un travail facilement). De plus ce qui m’a étonné c’est que beaucoup de jeunes ignoraient l’existence des maquis à cette époque. Il nous a également parlé d’un maquis très récemment découvert dont il a fait partie ! »

-   Louis : « Content d’avoir vécu cette expérience, encore plus de respect en ayant des résistants en face de nous. Pendant l’interview, M. Berthias s’est remémoré des faits oubliés, mais il restait encore des zones d’ombre (sujets). On a une autre image de ce qu’était la résistance à l’époque, une toute petite partie des jeunes connaissaient l’existence des maquis, les maquis ont duré très peu d’années. »

 
Publié le mardi 28 mars 2006
Mis à jour le mercredi 5 avril 2006

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le mardi 28 mars 2006 par webmaster
Mis à jour le mercredi 5 avril 2006